Les Terres Interdites

Venez incarner la race de votre choix pour vivre une aventure pleine de rebondissement
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Souvenirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Røxanne

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 21/04/2014
Age : 23

Feuille de Jeu
Pièces d\'or:
1350/100000  (1350/100000)
Pouvoirs:
Armes:

MessageSujet: Souvenirs   Lun 7 Juil - 10:04

Souvenirs
Je suis seule avec ma conscience, mon esprit s'est réfugié dans un minuscule petit coin de mon corps pour ne plus sentir cette douleur intense. Je vais donc mourir comme ça ? Au final je ne sais même pas si je m'en rendrais compte. Qu'est-ce que je mettais imaginer ? Une petite fée comme moi capable de sauver le monde ? C'est un peu drôle, et je vais finir morte de froid et empoisonnée, comme c'est original.
Je n'avais plus rien d'autre à faire qu'à penser pour fuir, plus le temps passait, plus mes souvenirs d'enfance revenaient. J'étais dans la même situation avant que mon œuf éclose, perdue dans mes pensées. Dans leur œuf, les fées peuvent penser et sont instruites dans leur coquille par les professeurs qui survolent la mare où nos mères ont pondus, tout en parlant et nous expliquant la vie de notre société. Toutes les fées ne naissent pas comme ceci, il y a des sortes de villages plus ou moins indépendants. Le jour de l'éclosion, les plus forts arrivent à nager jusqu'à la berge, les autres sont soit restés coincés dans leur coquille, soit noyés, soit englouti par les monstres aquatiques qui habitent le fond du lac. 
Au moment de l'éclosion, quand ma coquille s'est fissurée, j'ai poussé de toute mes forces et j'ai été ébloui par ce magnifique astre lumineux qu'on appelle le soleil. Ma coquille a cédé sous mon poids et je me suis retrouvée à l'eau en train de m'enfoncer, je n'avais pas appris comment nager dans mon œuf ... je voyais les nageoires des monstres rodaient autour des œufs, certains du peuple des fées furent avalés tout cru devant mes yeux, la peur m'avait envahit, je brasse des bras pour essayer de reprendre mon souffle à la surface et quitter ce lieu si effroyable. Je nagea le plus vite que je pus et j'arriva enfin à la berge ... Ma mère et mes deux frères étaient là pour m’accueillir bras ouverts, ils étaient heureux de mon arrivée et que j'avais réussi à survivre à la première épreuve. Des familles à côté de la mienne sautait de joie car deux à trois membres venaient s'y ajouter, d'autres repartaient seule, les mères en pleurent que leur cher petit était mort ... Ma mère me serra dans ses bras, "Au moins, je t'ai eu ma petite chérie", mes frères venaient nous enlaçaient aussi. Ma mère ... je vois encore son visage emplit de larmes de joie, qu'elle était belle avec ses cheveux couleur châtaigne et ses yeux bleus comme le ciel, ses ailes de papillons étaient magnifiquement ornées de rouge, d'orange et de noir. Mon frère aîné s'appelait Amras, il avait déjà eu ses ailes couleur soleil, il était grand et fin, il ressemblait peu à mon deuxième frère qui s'appelait Oromë, il n'avait pas encore passé sa cérémonie de la 6ème Lune d'Or, mais on pouvait voir les deux bosses rougies dans son dos qui indiquaient l'emplacement de ses ailes.
Mon deuxième souvenir arrive, après quelques semaines de repos auprès de nos familles, les petits nouveaux vont à l'école. Ils choisissent ce qu'ils souhaite apprendre entre l'astronomie, l'agriculture, la défense de notre village, l'histoire, la musique, le marchandage, etc. afin de trouver sa place dans la société. Contrairement aux autres qui trouvent leur voie du premier coup, je ne trouvais pas ce qui me convenait le mieux, j'avais passé plusieurs mois dans chaque section mais rien n'y faisait, je n'étais bonne dans aucun domaine ...
La douleur de mes ailes qui poussaient sous ma peau me faisait encore frisonner, je me souviens des douces caresses de ma mère qui me mettait du baume sur mes bosses. 
Ce qui me revient le plus à l'esprit maintenant que je suis partie, c'est que je mettais trouver toujours à l'écart, même l'amour de ma mère et de mes frères n'avaient rien changé à cela, dans toutes les sections j'étais rejetée. Une Passion pour le tir à l'arc était alors venue, mais je ne pouvais pas aller dans la section pour la défense car je n'avais pas la carrure. 
Ma mère a toujours su que je n'aurais pas du survivre le jour de l'éclosion, alors pourquoi ne m'a t-elle rien dit ? Elle avait peut être peur que l'on me tue ....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Souvenirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Les Limbes des souvenirs.
» Entrevue douloureuse et Souvenirs refoulés. {Achevé}
» Quelques souvenirs de fête ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Interdites :: Rôle-Play :: Lieux divers :: Montagne-
Sauter vers: